mercredi 17 mars 2010

Antoine Bello - les falsificateurs

lecture en cours...

18 mars 2010 - lu 150 pages... dédidée d'aller jusqu'à 200, mais bon, toujours aussi peut passionnée...

17 mars 2010 - pour le moment, lu une trentaine de page et déjà bien envie d'abandonner... je n'y comprends strictement rien...
.
illustration : "la liseuse" de mikhail Tikhanovskiy (Lalie)
.
C'est l'histoire d'une organisation secrète internationale, le CFR (Consortium de Falsification du réel) qui falsifie la réalité mais dont personne ne connaît les motivations.
.
C'est l'histoire de quelques une des plus grandes supercheries de notre époque : de Laïka, la première chienne dans l'espace, qui n'a jamais existé, de Christophe Colomb qui n'a pas découvert l'Amérique, des fausses archives de la Stasi. C
.
'est l'histoire d'un jeune homme, embauché par le CFR, qui veut comprendre pourquoi et pour qui il travaille.
.
C'est l'histoire d'une bande d'amis qui veulent réussir leur vie, sans trop savoir ce que cela veut dire. C'est, d'une certaine façon, l'histoire de notre siècle.
.
Personnages

Sliv Dartunghuver. Islandais,
né en 1968. Adhère au CFR en 1991, où il atteint le rang d'agent de classe 3 à la fin des Falsificateurs.
Scénariste exceptionnel, il remporte le Prix du Meilleur premier dossier en 1993. Diplômé de l'Académie (Opérations spéciales) en 1998.
A perdu son père à l'âge de 10 ans. Sa mère vit à
Husavik, où elle élève des moutons. Une sœur, Mathilde, qui vit en Allemagne.
.
Lena Thorsen.
Danoise.
Légèrement plus âgée que Sliv, qu'elle a précédé à l'antenne de Reykjavik. A rejoint le CFR en 1989.
Sort de l'Académie en 1998, elle aussi dans les Opérations spéciales. Décrite par Gunnar Eriksson comme l'une des falsificatrices les plus douées de sa génération.
.
Youssef Khrafedine.
Soudanais,
un peu plus âgé que Sliv dont il est le meilleur ami. D'une grande honnêteté intellectuelle mais parfois aussi légèrement dogmatique, Youssef vit particulièrement mal son ignorance de la finalité du CFR.
Il craint d'être manipulé et de travailler contre ses convictions (notamment religieuses).
Se fiance avec Maga à la fin des Falsificateurs. Entre à l'Académie en 1997, dont il sortira dans le corps du Plan.
.
Magawati Donogurai.
Indonésienne,
un peu plus âgé que Sliv. Très brillante, elle est sans doute au sein du CFR l'agent dont Sliv se sent le plus proche.
Entre à l'Académie en 1997, dont elle sortira dans le corps des Opérations spéciales.
Fiancée avec Youssef.
Leurs vues divergentes sur des sujets épineux (notamment la place des femmes dans l'Islam) sont cause de fréquentes passes d'armes, dont Sliv reste prudemment à l'écart.
.
Gunnar Eriksson.
Islandais.
La cinquantaine. A recruté Lena puis Sliv chez Baldur, Furuset & Thorberg et au CFR.
Bien qu'occupant une position hiérarchique très basse au sein du CFR, Gunnar semble jouir d'une aura spéciale au yeux de ses dirigeants. T
rès attaché à son Islande natale. Penchants hédonistes marqués.
.
Angoua Djibo.
Camerounais.
La cinquantaine. Directeur du Plan et à ce titre membre du Comité exécutif du CFR.
Extraordinairement charismatique, Djibo n'en est pas moins un redoutable animal politique.
Il prend Sliv en affection et le demande régulièrement sur des missions délicates.
.
Yakoub Khoyoulfaz.
Azéri.
Directeur des Opérations Spéciales et à ce titre membre du Comité exécutif du CFR.
*



Les éclaireurs :
.
1999 : Finaliste du Prix Novembre
.
1996 : Prix Littéraire de la Vocation Marcel Bleustein-Blanchet
-
illustration : lesitedemabi.eu )
*
Antoine Bello est un écrivain français (bénéficiant aussi par sa naissance d'un passeport américain), né le 25 mars 1970 à Boston (dans le Massachusetts). Il est le co-fondateur de la société Ubiqus (dénommée « Hors Ligne » jusqu'en 2000).
.
Les Falsificateurs est un roman d'Antoine Bello, paru en 2007.
.
Il raconte l'ascension d'un jeune Islandais, Sliv Dartunghuver, dans les rangs d'une organisation secrète internationale, le CFR, qui falsifie la réalité. Les aventures de Sliv se poursuivent dans Les Éclaireurs, paru en 2009.

4 commentaires:

SBM a dit…

Je t'encourage à poursuivre ta lecture, ce livre est vraiment bluffant, un de mes coups de coeur !

Sandrine(SD49) a dit…

de mon côté j'ai abandonné Les falsificateurs en cours de route ;-(

TINUSIA a dit…

Bonsoir ;)
Ce qui me surprend, c'est que tu arrives à en écrire si long et si documenté sur un livre que tu n'aimes pas et qui prend quelques risques d'être abandonné en cours de route !
Ben dis donc ! Chapeau !

mazel a dit…

Bonjour SBM, Sandrine et Tunisia,

Pas trop fan de SF... et encore moins de romans débutant par le 11 septembre...

Bien vu pourtant les nombreux coup de coeur de la blogosphère... c'est un peut la raison qui me l'a fait prendre en bibliothèque.

Et Tunisia, le fait d'avoir fait une courte recherche sur le livre et son auteur, ça fait partie de mes petites manies...

Parfois je rajoute les blogs de ceux qui en parlent... mais je le fait de moins en moins... pas trop la forme en ce moment.

bisous à toutes les trois