vendredi 24 septembre 2010

10 Uchronies incontournables... je suis tentée...

bonjour tout le monde,

je traîne un peu sur la blogosphère, et viens de remarquer l'article de Actusf, sur l'uchronie... comme tentée, je note l'article ici, de façon a ne pas le perdre et pouvoir faire mon choix un peu plus tard... Un genre que je connais mal.

Charles Renouvier, inventeur de l'uchronie.

Le mot est inventé par Charles Renouvier, qui s’en sert pour intituler son livre Uchronie, l’utopie dans l’histoire, publié pour la première fois en 1857. « Uchronie » est donc un néologisme du XIXe siècle fondé sur le modèle d’utopie (mot créé en 1516 par Thomas More pour servir de titre à son célèbre livre, Utopia), avec un « u » privatif et, à la place de « topos » (lieu), « chronos » (temps). Étymologiquement, le mot désigne donc un « non-temps », un temps qui n’existe pas. - wikipédia

de Robert Harris et Christopher Priest et Ugo Bellagamba et Philip K. Dick et Javier Negrete et Robert Charles Wilson et Keith Roberts et Michel Pagel et Stephen Baxter

Genre à part dans la littérature, la science fiction a son histoire et ses chefs d’oeuvres. Voici une petite liste de dix uchronies incontournables. Attention, cette liste est non-exhaustive ! Il existe bien d’autres uchronies de qualité mais vous pouvez piocher dans ceux-ci en toute confiance.

Pavane de Keith Roberts

Dans ce livre, Keith Roberts raconte à travers sept nouvelles les conséquences au XXème siècle de la conquête de l’Angleterre par les navires catholiques espagnols de l’Invincible Armada après l’assassinat de la Reine Elisabeth en 1558. Évidemment, tout est alors différent. L’auteur se plait à égrener les changements aussi bien sociaux que scientifiques d’une Angleterre soumise au Pape et à l’Eglise Catholique. Un des premiers et passionnants ouvrages du genre.




Orage en Terre de France de Michel Pagel

Avec Orage en Terre de France, Michel Pagel a imaginé que la Guerre de cent ans joue les prolongations jusqu’au XXème siècle. Une guerre entre la France et l’Angleterre mais aussi entre l’Eglise Catholique et l’Eglise Anglicane. Au cours des quatre nouvelles de ce recueil, il met en scène des héros coincés entre leur foi et leur envies de progrès. Par exemple, dans le premier récit, un scientifique découvre le moyen de construire un avion, ce qui est en totale contradiction avec ce que l’Eglise (qui domine la France politiquement) enseigne puisque pour elle : « seuls les anges peuvent voler ». Mélangeant uchronie, science fiction et fantastique, Michel Pagel signe là un de ses meilleurs romans.


Darwinia de Robert Charles Wilson

Printemps 1912 : en une seule nuit toute l’Europe disparaît pour être remplacée par une terre totalement sauvage. Neuf ans plus tard, le naturaliste Preston Finch monte une expédition dans cette zone pour essayer d’expliquer cet événement qui a changé la face du monde. Au sein même du groupe d’aventuriers, deux visions du monde s’opposent : l’une défendant l’idée que le courroux divin s’est abbatu sur le vieux monde, l’autre que le phénomène a une explication scientifique. Si l’idée de base peu sembler un peu fumeuse, voici un des romans les plus important de Robert Charles Wilson.


Le maître du haut château de Philip K.Dick

Plutôt qu’une victoire des alliés, Philip K.Dick a imaginé une victoire de l’Allemagne et du Japon pendant la seconde guerre mondiale. Les deux pays ont décidé d’occuper les Etats Unis, l’Est pour les allemands, l’Ouest pour les Japonais. Quelque part, un écrivain rédige une histoire qui semble folle : une uchronie dans laquelle les alliés sont sortis vainqueurs de la guerre... Roman halluciné, Le maître du haut château est un des romans les plus lus de Philippe K.Dick, expert en pirouette scénaristique.
Un must de l’Uchronie.



La Séparation de Christopher Priest

La Séparation met en scène deux jumeaux pendant la seconde guerre mondiale. Le premier est pilote dans la RAF, le second sauveteur dans les rues de Macclesfield sous les bombardements allemands. Tous les deux tombent amoureux d’une jeune réfugiée juive qui devra choisir. Tous les deux vont progressivement faire diverger l’histoire. Plutôt que de partir d’un moment de divergence et d’en tirer les conséquences, Christopher Priest met en scène le moment de l’Uchronie. Voilà qui est plutôt malin. Le résultat est passionnant.



Voyage de Stephen Baxter
Et si John Fitzgerald Kennedy n’avait pas été assassiné ? Pour Stephen Baxter, l’une des conséquences aurait été la conquête de Mars très tôt par les américains, après leurs premiers pas sur la Lune en 1969. L’histoire suit notamment une géologue et une pilote, bien décidés tous les deux à tout faire pour intégrer l’équipe et marcher sur la planète rouge. Un roman splendide mêlant voyage dans l’espace et Uchronie.

Remarquable !




Les conjurés de Florence de Paul J.McAuley
Raphaël, émissaire du Pape, est retrouvé assassiné à Florence. Très vite les soupçons se portent vers le milieu artistique et les disciples de Michel-Ange et Léonard De Vinci (qui a par ailleurs inventé la photographie). Machiavel est chargé de l’enquête... Roman étonnant, Les conjurés de Florence a le mérite de nous plonger dans l’Italie de la Renaissance. A noter que Paul J.McAuley a également signé une autre Uchronie avec Cowboys Angels dans laquelle des Terre parallèles ont été découvertes dans les années 60 avec chacune une cheminement différents dans le XXème siècle (avec des Etats Unis livrés au chaos ou envahis par les communistes)

Tancrède d’Ugo Bellagamba

Noble Normand, Tancrède s’engage avec fougue dans la première croisade pour délivrer les lieux saints de Jérusalem. Mais rapidement, il se rend compte que les autres seigneurs et chevaliers poursuivent d’autres buts que celui que le pape leur a donné. Pour eux la gloire de Dieu passe après la leur. Un gouffre les sépare alors de Tancrède qui va s’engager sur une autre voie, quitte à trahir son camp et à changer l’histoire... Uchronie sur la première croisade, Tancrède est un livre brillant d’Ugo Bellagamba qui a su garder un fond très réaliste. Passionnant !

Alexandre le Grand et les aigles de Rome de Javier Negrete

Au lieu de mourir en 323 avant Jésus Christ comme dans l’histoire réelle, Alexandre le Grand survit à une tentative d’empoisonnement. Une fois rétabli, il décide de se tourner vers l’occident. Sur son chemin Rome et ses terribles armées... Javier Negrete se sert de l’Uchronie pour mettre en scène l’affrontement des deux plus grosses puissances du moment. On sent toute la jubilation qu’il a eu en racontant ce qui pourrait être un fantasme d’historien. Un roman qui est par ailleurs solide et bien construit avec quelques scènes jubilatoires pour qui aime l’histoire (le livre nous plonge notamment au cœur du sénat romain).

Fatherland de Robert Harris

C’est l’uchronie parfaite. Le IIIème Reich a gagné la seconde guerre mondiale. Située en 1963 à Berlin, l’histoire raconte les recherches d’un agent de la Gestapo qui enquête sur la mort de plusieurs haut dignitaires de NSDAP. Que des vieux de la vieilles, des héros du Reich, compagnons zélés du Führer. Il va finir par découvrir que tous ces hommes ont participé, en 1942, à une mystérieuse réunion, organisée dans un château de la banlieue de Berlin et que quelqu’un les tue pour protéger un secret. En imaginant une Allemagne qui n’est jamais sortie du nazisme, Robert Harris invente un décors sombre, étouffant, où tout le monde surveille tout le monde. Un univers de paranoïa aiguë dans lequel il brosse le portrait de personnages passionnants, luttant contre les certitudes qu’on leur a appris.

Jérôme Vincent


Lire d’autres listes d’incontournables de la science fiction et de la fantasy.

Et pour poursuivre l’aventure, à découvrir aux éditions Actusf :
Le Petit Guide à
Trimbaler de la SF Etrangère
Le Petit Guide à
Trimbaler de l’Imaginaire Français
Le Petit Guide à
Trimbaler de la Fantasy

2 commentaires:

Vilvirt a dit…

Un article vraiment intéressant ! Je note "Darwinia" que je ne connaissais pas et qui me tente beaucoup !

mazel a dit…

bonjour Vilvirt,

oui, celui-la me tente beaucoup ainsi que le Priest...

demain dimanche, je vais au marché... enfin sur le marché dire bonjour a mon bouquiniste... nul doute que je vais revenir chargée...

et comme je regarde rarement dans les boites sf, fantaisy et autres... peut-être des chances de tomber dessus...

bonne journée,
bises