mercredi 25 juin 2008

Michaël Connelly et l'inspecteur Harry Bosch (hieronymus)

Les secrets des maîtres du polar
Les contemporains

*
Michael Connelly né à Philadelphie en 1956
*
Et si Michael Connelly avait raté sa vocation?
*
C'est ce qu'on peut se dire lorsqu'on lit le vrai prénom de son héros fétiche, Harry Bosch: Hieronymus.
L'auteur de polars fait un clin d'oeil à Hieronymus (Jérôme) Bosch.
*
Michael Connelly - ex-journaliste - a retenu du peintre le sens de l'exactitude dans les descriptions, une capacité à ancrer ses personnages complexes dans un décor quasi babylonien.
*
Depuis son premier roman, Les égouts de Los Angeles, il décrit en effet avec une précision quasi chirurgicale une «Cité des Anges» aussi fascinante qu'effrayante, un Hollywood entre glamour et ambiance crapoteuse.
*
C'est dans ce livre que, pour la première fois, les lecteurs ont découvert Harry Bosch, vétéran du Vietnam devenu inspecteur du LAPD, spécialiste des affaires d'homicides.
*
Grand admirateur de James Ellroy, Connelly a retenu la leçon du maître en montrant des individus psychologiquement torturés, avec des différences, parfois ténues, entre flics, victimes et meurtriers dans leurs rapports au Bien et au Mal.
*
La plupart du temps, l'auteur de La défense Lincoln construit son intrigue autour d'un meurtre aux circonstances louches.
Il laisse ensuite agir son art implacable de la construction.
*
Son truc? «Pour réussir à créer un bon suspense, il n'y a qu'une seule règle: le travail, expliquait-il à Lire, en juillet 2004.
Il faut travailler, c'est-à-dire réécrire sans cesse. Couper. Couper. Couper.
Il faut prendre une idée, celle du départ, et la changer.
Lorsqu'on commence à écrire, le danger est que le livre souffre d'évidences.
*
C'est la raison pour laquelle, chez moi, les réponses se trouvent moins dans les histoires que dans les détails.
Et que je camoufle le plus possible chaque détail.» Ecrire, c'est donc aussi savoir cacher. B.L.
*
site non-officiel de l’auteur : http://michaelconnelly.free.fr/
*
courte biographie :
*
C'est en lisant les
romans de Raymond Chandler que Michael Connelly décide de se consacrer à l'écriture.
*
Il étudie alors la technique de l'écriture et le journalisme à l'université de Floride où enseigne le romancier Harry Crews.
Le diplôme obtenu, il se lance dans le journalisme et écrit pour les journaux Fort Lauderdale et Daytona Beach.
*
Il s'intéresse tout particulièrement au crime et couvre 'la guerre de la drogue', période pendant laquelle la Floride connut une vague de violence inattendue.
*
En 1986, une enquête sur les rescapés d'un crash d'avion lui vaut d'être cité pour le prix Pulitzer et de travailler pour le prestigieux Los Angeles Times.
*
Il publie son premier roman 'Les Egouts de Los Angeles' en 1992 dont le héros tourmenté, l'inspecteur Harry Bosch, deviendra un héros récurrent dans son oeuvre.
On le retrouvera entre autres dans 'L' Envol des anges' et 'Lumière morte'.
*
Récompensé dans de nombreux pays, Connelly puise son inspiration de son expérience de journaliste, de faits divers et de sa fascination pour le rapport ambivalent de l'homme face au crime et à la justice.
Après 'Los Angeles River' en 2004 et 'Deuil interdit' en 2005, il offre au public une nouvelle enquête de Bosch dans 'Echo Park' en 2007.
Véritables best-sellers, les romans de Michael Connelly font de lui l'un des maîtres incontestés du roman noir. – l’Evènement
*
Ses inspirations...
Au départ, il n'avait pas l'intention d'écrire des
romans.
Sa fascination pour le monde du crime, peut-être provoquée par une fusillade dont il fut témoin quand il était adolescent, l'a d'abord incité à se tourner vers le journalisme.
*
Un succès planétaire
De renommée internationale, les romans de Michael Connelly ont été traduits dans près de 20 langues dont le japonais, le bulgare, l'hébreu...
*
livre lu :
Le Dernier Coyote
*
Mis en congé d'office pour avoir bousculé son supérieur, Hieronymus Bosch, inspecteur de la police criminelle de Los Angeles, doit régulièrement consulter une psychologue pour apprendre à maîtriser son trop-plein d'agressivité.
*
Cette inactivité forcée s'accorde mal avec son caractère et il décide de s'occuper d'une affaire classée sans suite qui l'obsède depuis des années.
Il s'agit du meurtre de sa mère, une prostituée découverte étranglée, alors qu'il n'était encore qu'un enfant.
*
Le choix d'une intrigue inspirée du drame personnel vécu par James Ellroy, est très certainement un hommage de Connelly à son collègue romancier.
*
Comme toujours, Harry Bosch mêne son enquête de façon personnelle et intelligente. Lorsqu'il reprend ce vieux dossier, son héros ne possède aucune piste et les quelques rares survivants de cette époque ne lui apportent guère de secours.
Pourtant, à force de ténacité et d'intuition, Bosch réussit à découvrir une atroce vérité, exorcisant ainsi les vieux fantômes qui le hantaient.
*
Quelques livres qui me tentent :
Créance de sang
*
Ancien du FBI, Terry McCaleb est au bout du rouleau.
Opéré du coeur, il occupe son inactivité à remettre à neuf le bateau légué par son père.
Cette quiétude est brutalement remise en cause par Graciela Rivers.
La jeune femme lui révèle que le coeur greffé qui l'a sauvé de la mort appartenait à sa soeur, abattue par un tueur cagoulé.
*
Terry a désormais une créance dont il doit s'acquitter, malgré lui et les fermes contre-indications de son médecin !
*
Le romancier américain a construit un suspense original avec le souci du moindre détail et une série d'agencements qui ne doivent rien au hasard.
Les premiers contacts entre Terry et les policiers chargés de l'affaire sont loin d'être amicaux et leur constante opposition donne du piment au récit.
*
L'enquête, qui s'enchaîne de façon méticuleuse, relève d'une implacable logique. Connelly attribue aux femmes un rôle important et positif qui donne au roman toute sa dimension humaine.
*
Les droits du livre ont été achetés par Clint Eastwood en vue d'une adaptation cinématographique
*
La défense Lincoln
*
Défenseur attitré des chauffards, bikers et autres dealers, Mickey Haller est habile au prétoire mais méprisé par le barreau de Californie.
Il passe sa vie dans sa Lincoln à traquer les petites affaires.
*
Un jour, pourtant, il décroche le gros lot : un riche fils de famille fait appel à ses services.
Mais l'excitation des débuts cède bientôt la place à l'inquiétude.
Haller s'aperçoit que cette "aubaine" pourrait bien lui coûter la vie...
*
L'Envol des anges
*
Harry Bosch est chargé d'une enquête délicate.
Dans une cabine du funiculaire d'Angel Flight, le gardien a découvert le cadavre d'Howard Elias, avocat noir, célèbre pour avoir fait condamner de nombreux policiers de la ville pour non respect des droits civiques.
*
Si ce crime n'est pas élucidé rapidement, des émeutes raciales pourraient éclater à tout moment : Elias allait plaider l'affaire "Black Warrior" dans laquelle un Noir, accusé à tort d'avoir tué une fillette, avait été torturé.
*
Harry, avec sa fidèle équipe, commence ses investigations qui débutent mal. Il se rend compte que des preuves ont été modifiées et comme un malheur n'arrive jamais seul, on lui adjoint une autre équipe dirigée par Chastain, son ennemi juré.
*
Malgré sa femme qui le quitte, ses supérieurs à la recherche d'un bouc émissaire et les traîtres qui s'agitent autour de lui, Harry parviendra-t-il à aller jusqu'au bout de sa quête ?
*
Deuil interdit
*
Becky, une jeune fille de 16 ans, est retrouvée morte, une balle tirée en pleine poitrine, sur une colline de Los Angeles.
*
Il faut attendre dix-sept ans et les résultats d'une analyse ADN pour que l'affaire revienne sur le devant de la scène.
*
L'enquête prend vite des allures de cauchemar.
*
Drôle d'accueil pour l'inspecteur Harry Bosch, qui réintègre le LAPD après trois ans de retraite...
*
Le Poète
*
Le policier Sean McEvoy est retrouvé mort dans sa voiture.
Chargé d'une affaire de meurtre abominable, son enquête n'avançait pas.
Lorsqu'il apprend le suicide de son frère, Jack, son jumeau, journaliste de faits divers, refuse d'y croire.
*
En cherchant à comprendre, il découvre d'autres cas de policiers apparemment poussés au suicide par des meurtres non résolus.
*
Tous ont été retrouvés avec, à leur côté, des lettres d'adieu composées d'extraits de poèmes d'Edgar Poe.
Un effrayant tableau d'ensemble commence à se dessiner.
Jack fait pression sur les agents du FBI pour qu'une enquête soit ouverte sur ces suicides en série.
*
Dans son cinquième roman, l'Américain Connelly abandonne son héros favori, l'inspecteur principal Harry Bosch, au profit d'un journaliste tout aussi obstiné.
Le Poète, prix Mystère de la critique, réunit dans une trame romanesque complexe et remarquablement construite, des personnages ambigus, marqués par un passé sordide et inavouable, pour aboutir à une suite de revirements qui laissent le lecteur terrifié. Âmes sensibles s'abstenir.
*
A genoux
*
Le corps du Dr Stanley Kent vient d'être retrouvé au belvédère naturel proche de Mulholland Drive : deux balles dans la nuque, style exécution.
*
Nouvellement affecté à la section Homicide Special, l'inspecteur Harry Bosch découvre vite que le Dr Kent avait accès à des matières radioactives utilisées dans le traitement de certains cancers féminins... et que ces matières ont disparu.
*
Aux yeux de l'agent spécial du FBI Rachel Walling, que Bosch aime encore malgré leur rupture après le fiasco d'Echo Park, ce meurtre et cette disparition risquent fort de marquer le début d'un attentat terroriste à la bombe sale.
*
Donc conflit ouvert et cette fois, Bosch n'est pas sûr d'avoir le dessus : il y a certes de la parano dans les services de la sécurité du territoire, mais la menace islamiste est bien réelle...
*
Echo Park : Une enquête de l'inspecteur Bosch
*
C'est devenu une obsession : tous les six mois, Bosch ressort le dossier Gesto.
*
En treize ans d'enquête, il n'a rien pu trouver : ni indice, ni suspect, pas même le corps de la jeune victime.
*
Un jour enfin le coupable passe aux aveux, mais Bosch se méfie : pour lui, l'homme n'est rien d'autre qu'un imposteur talentueux doublé d'un bouc émissaire idéal.
Une dernière fois, Bosch reprend l'enquête...
*
Note de LIRE :
*
Il a réinventé le polar. Ni plus ni moins.

Au début des années 1990, Michael Connelly, jeune journaliste au Los Angeles Times, spécialiste des affaires judiciaires, las de passer ses nuits à d'interminables rondes policières dans les pires quartiers de la Cité des Anges, publie son premier roman, Les égouts de Los Angeles.
*
L'Amérique découvre l'inspecteur Hieronymus Bosch, un flic qui ne ressemble à aucun autre et qui s'impose, d'emblée, comme une icône. Vétéran du Vietnam, fils d'une prostituée assassinée lorsqu'il n'avait que onze ans, rongé par une dépression qui ne dit pas son nom, obsédé par un passé qu'il découvre au fil des romans, Harry Bosch défie les canons classiques du roman policier.
*
Pour sa dixième aventure, le voilà confronté à l'autre héros magnifique inventé par Michael Connelly: le Poète.
Le Poète, c'est le pire serial killer de tous les temps. Il apparaît en 1996 dans un livre au suspense implacable qui, au panthéon du polar, place Connelly au même niveau que ses maîtres, Raymond Chandler ou James Ellroy, et le fait connaître dans le monde entier.
*
Les suites sont souvent décevantes; celle-ci fait exception.
La confrontation entre Harry Bosch et le Poète est un sommet d'intelligence.
Car Connelly est avant tout un écrivain. Un grand.
Sens incroyablement efficace du suspense, écriture fluide et travaillée jusqu'à l'épure, dialogues ultrarapides.
Et une réflexion existentielle, patiemment distillée à travers des aventures où le crime envahit les terrains de la génétique, de la bioéthique, des médias ou de la politique.
*
Connelly, auteur de polars métaphysiques? Oui, à sa manière. «Un bon polar, explique-t-il, ne doit pas être seulement un divertissement.»
Pour Lire, celui qui a décroché tous les prix littéraires du roman policier et dont les livres sont traduits dans trente-six langues, se raconte et révèle les secrets d'un «bon polar».
*
Voir également les critiques, portrait, chroniques et entretiens :
http://www.lire.fr/entretien.asp/idC=47122/idTC=4/idR=201/idG=4
*
Note : Lu un seul Connelly... et pas vraiment de souvenir. Relire à l'occasion pour s'en faire une idée plus précise...

1 commentaire:

dasola a dit…

Bonsoir, j'aime beaucoup le personnage de H. Bosch que j'ai suivi enquête après enquête et puis Connelly aime sa ville de Los Angeles et il le fait partager. Bonne soirée.