mardi 30 septembre 2008

Polar mystico-politico-ésotérique : Arnaud Delalande

Un petit tour dans la littérature bizaroïde...

L'Eglise de Satan de Arnaud Delalande

Début du XXIe siècle : un érudit, Antoine Desclaibes, exhume de l'" enfer " de la Bibliothèque nationale un mystérieux poème occitan, qu'il tente de décrypter.

XIIIe siècle : Escartille, troubadour naïf et rebelle, est lancé au milieu d'une guerre sans merci.

Les cathares - l'Eglise de Satan - sont la cible des autorités de Rome et se dressent contre l'étau de l'Inquisition.

La tempête se déchaîne : des villes entières sont rasées, des milliers de personnes conduites au bûcher.

Le Diable est sur le monde - mais dans quel camp ? Escartille sillonne des campagnes dévastées, prêt à tout pour retrouver Louve, la belle Aragonaise dont il est tombé follement amoureux avant la guerre, à la cour de Puivert.

Il n'y aura bientôt qu'un seul refuge : le château-temple de Montségur, forteresse située sur un pic des Pyrénées ariégeoises. Là se jouera le sort de l'Eglise de Satan qui, encerclée par les forces du pape et du roi de France, défie la raison officielle...

Mais sous le poème composé par le troubadour se cache une vérité insoutenable. Au milieu du sang et de la fureur, un cavalier sans nom détient le plus grand secret de l'histoire de la Chrétienté.

Dans l'" enfer " de la Nationale, Antoine Desclaibes commence à lire entre les lignes, se précipitant au-devant d'une révélation qui pourrait changer notre conception du monde...



La Musique des morts de Arnaud Delalande

Fabriqué au début du XVIIIe siècle par un obscur luthier russe, le Cygne est un violon prodigieux, qui n'a rien à envier aux meilleurs Stradivarius.

Paganini, dit-on, aurait emporté l'instrument dans sa tombe...

De nos jours, à Paris, le Cygne obsède un compositeur-célèbre, Igor Vissevitch; qui prépare son ultime chef-d'œuvre.

Il charge son fils Frédéric de se rendre à Prague pour retrouver la trace de l'instrument.

C'est là que le jeune homme fait la connaissance du rabbin Elie Bogdanowicz, luthier de renom, qui lui remet le violon tout en l'instruisant sur sa généalogie légendaire.

Mais Elie est assassiné. Et Igor Vissevitch est tué dans de troubles circonstances. Frédéric n'a qu'une seule piste : une partition du Mouvement perpétuel, une pièce de Paganini réputée injouable...

Le Piège de Dante de Arnaud Delalande

1756. La Venise des Lumières. Un meurtre atroce - une crucifixion - est commis en plein cœur d'un théâtre de la Sérénissime.

Pour mener l'enquête, le Doge fait libérer Pietro Viravolta, aventurier et séducteur, qui croupit dans une geôle aux côtés de Casanova...

Ses recherches le conduisent tour à tour chez Luciana, la maîtresse d'un sénateur ;

Spadetti, le maître verrier de Murano ;

ou encore Caffelli, le prêtre tourmenté de San Giorgio Maggiore...

Lorsque ce dernier est assassiné, Pietro découvre l'existence d'une secte.

En se plongeant dans La Divine Comédie de Dante, il comprend que ces mises à mort reproduisent les châtiments des Neuf Cercles de l'Inferno... qui doivent se solder par l'apparition de Lucifer en personne !

Truffé de rebondissements, Le Piège de Dante mêle le suspense du thriller à la jubilation du roman d'aventures.


Note :

Grand merci a Jean-Louis Roche de m'indiquer ces titres... Les résumés ne me tentent guère, mais pourquoi pas...

Il m'indique également Dan Brown... mais après avoir lu avec difficultés son da Vinci code, pas vraiment envie de lire autre chose...

Autres titres que je ne lirai pas (issu d'une série de M6)


3 commentaires:

Lou a dit…

J'ai bien aimé "le piège de Dante", découvert à sa sortie. En revanche j'ai trouvé "la musique des morts" bien décevants. J'avoue qu'en plus il y a une scène de torture détaillée dont je me serais bien passée.

mazel a dit…

Merci pour le conseil de lecture... pas au programme pour le moment (rentrée littéraire oblige) mais j'essaierai probablement "le piège de Dante" en cours d'année.

Au départ, un peu tentée par l'histoire du violon... Il faut dire que cet instrument a été au coeur de plusieurs de mes lectures cette année... dans le genre "gothique"...

Lou a dit…

quelles lectures ?:)
Et moi aussi je suis en ce moment assez occupée avec la rentrée littéraire... d'habitude je ne la suis pas mais cette fois-ci beaucoup de livres me tentaient !